Parce que de nombreuses personnes et familles n'accèdent pas à un logement adapté , on assiste à une recrudescence du phénomène de l'habitat indigne , avec son lot d'atteintes à la sécurité (chute, électrocution, incendie...) et à la santé (allergie, saturnisme, intoxication...). Cela touche principalement le parc privé.

En collaboration avec les politiques publiques, SOLIHA Est parisien souhaite accompagner et soutenir les actions politiques en faveur de l'habitat indigne, une cause qui semble aujourdhui incontournable: l'accés pour tous à un logement décent et de qualité. 

Contexte

UNE REALITE AUX FORMES MULTIPLES
Le parc privé potentiellement indigne représente près de 5% des résidences principales privées d’Ile-de-France. Dans l’habitat collectif ancien en centre-ville ou en petite couronne, dans l’habitat individuel rural et agricole, le phénomène résulte d’une accumulation de facteurs liés au bâti et à la situation personnelle de personnes très modestes.

Zoom

Contre les stéréotypes
Habitat indigne ne rime pas forcément avec propriétaires indélicats : de nombreux propriétaires occupants économiquement faibles ou très âgés n’ont plus la possibilité d’entretenir leur logement.
SOLIHA Est parisien repère ces situations et proposent des réponses adaptées.

Votre référent vous conseille

Actions

SOLIHA luttant contre l'habitat indigne en

Luttant

contre l’indécence pour prévenir le processus

Agissant

à l’échelle de l’immeuble

Repérant

contre l’indécence pour prévenir le processus

Réalisant

un diagnostic : désordres techniques, situation sociale, gestion de l’immeuble...

Graduant

les interventions incitatives, coercitives, foncières

Alertant

les élus sur la nécessité d’engager une action pérenne

Conseillant

les élus : obligation faite aux communes dans les PLH et aux départements dans les plans d’actions pour les personnes défavorisées

Coopérant

avec les services d’Hygiène

Proposant

une ingénierie pluridisciplinaire pour accompagner les occupants

Coordonnant

les professionnels publics et privés qui interviennent

Formant

les professionnels et bénévoles du secteur sanitaire et social

habitat indigne

Nos exemples

exemple1

Dans le Val d’Oise, l’ARS (agence régionale de santé) a missionné le Pact pour retrouver les actuels propriétaires d’immeubles, maisons ou logements frappés d’insalubrité depuis très longtemps, dresser l’état des lieux, émettre des recommandations pour sortir le bien de l’insalubrité.

exemple2

Dans le cadre du Pig du Gâtinais français (91 et 77), le curateur d’une personne âgée a sollicité le Pact pour une visite-conseil qui a débouché sur des travaux (création d’une isolation thermique, réseau électrique, chauffage fixe...) permettant à la personne âgée de continuer à vivre, dignement, dans son logement.

exemple3

PLH : les Pact réalisent des pré-diagnostics de l’habitat ancien pour chaque commune. Sur la base de visites sur le terrain, ils établissent une liste d’adresses d’habitat « potentiellement indigne ».

contact advisor Contactez nos conseillers nous vous recontacterons dans les plus bref délais